Semaine du Prix 2023

Du 13 au 17 novembre, le Centre mondial du pluralisme a accueilli les lauréats et les mentions d’honneur du Prix mondial du pluralisme 2023 à Ottawa pour une semaine d’événements passionnants. Fait saillant de la semaine, la cérémonie de remise du Prix mondial du pluralisme s’est déroulée le 14 novembre à la Délégation de l’imamat ismaïli à Ottawa, au Canada. Accompagné des membres du conseil d’administration du Centre, notre secrétaire général, Meredith Preston McGhie, et le président du jury, M. Marwan Muasher, Ph.D., ont remis le Prix à trois lauréats et à sept mentions d’honneur.

CONTINUEZ CI-DESSOUS POUR EN SAVOIR PLUS SUR LA SEMAINE DU PRIX 2023!


LAURÉATS DU PRIX

Deeyah Khan et des représentants d’India Love Project et de Touché n’ont malheureusement pas pu se joindre à nous à Ottawa. Leur travail incroyable se poursuit et à la cérémonie de remise du Prix, nous avons reçu l’honneur en leur nom.

Esther Omam

Esther Omam est une artisane de la paix, une médiatrice et une défenseuse des droits de la personne et une lauréate du Prix mondial du pluralisme 2023. Elle a fondé Reach Out Cameroon en 1996 pour soutenir les populations vulnérables dans les communautés mal desservies pendant l’épidémie de VIH. En réponse à la crise anglophone, elle s’est concentrée sur l’intégration de programmes humanitaires. À ce jour, l’organisation a desservi plus de 1 700 000 personnes dans des centaines de communautés isolées, dont certaines n’ont encore été aidées par aucune autre organisation. Lorsque la crise anglophone s’est intensifiée, Esther a intégré la consolidation de la paix dans son approche, en mobilisant et en responsabilisant les femmes et la jeunesse pour qu’elles contribuent à mettre fin au conflit.

Oday Karsh

Oday Karsh est le directeur général de RÉFORME: Association palestinienne pour l’autonomisation et le développement local, une lauréate du Prix mondial du pluralisme 2023. RÉFORME est une organisation non gouvernementale qui renforce la solidarité entre les groupes en Palestine en créant des espaces sûrs pour le dialogue et l’établissement de liens entre différentes zones et différents groupes en Palestine, dont les membres des communautés marginalisées et les décideurs. L’organisation vise à renforcer la cohésion et la solidarité entre les différents groupes palestiniens, en particulier ceux qui sont les plus polarisés.

Jesús Herrera

Jesús Herrera est le directeur de la défense interculturelle du Réseau d’interprètes et de promoteurs interculturels Association civile (REDIN), une lauréate du Prix mondial du pluralisme 2023. Le REDIN est un collectif de jeunes autochtones d’Oaxaca, au Mexique, qui combat l’exclusion en fournissant des services d’interprétation en langue autochtone normalement inaccessibles aux personnes engagées dans des procédures judiciaires. Depuis 2019, le REDIN a formé plus de 120 jeunes autochtones en tant qu’interprètes et a aidé plus de 800 personnes autochtones dans leurs processus judiciaires.

Meghan Brown

Meghan Brown est responsable de la politique inclusive chez Build Up. Elle soutient les élections et la démocratisation dans la région somalienne et essaie toujours de le faire avec une approche de consolidation de la paix en veillant à ce que tout le soutien contribue à un processus de démocratisation inclusif et géré localement. Build Up travaille avec des institutions de consolidation de la paix et un réseau d’innovateurs pour la paix afin de lutter contre la polarisation et de faire en sorte que les processus de consolidation de la paix intègrent davantage de voix et de points de vue différents en mettant un accent particulier sur les technologies numériques.

Révérend Toni Kruger Ayebazibwe

Révérend Toni Kruger Ayebazibwe est la directrice excecutive du Réseau interconfessionnel mondial pour les personnes de tous les sexes, de toutes les orientations sexuelles et de toutes les identités et expressions de genre (GIN-SSOGIE), qui soutient les croyants LGBTQI+ des pays du Sud et de l’Est pour qu’ils plaident en faveur de la fin des violences et des persécutions à l’encontre des minorités sexuelles et de genre.  Toni apporte une gamme de compétences allant de la gestion à la technologie et le design et la théologie. Elle a une longue histoire d’activisme LGBTQI+, à la fois dans le travail de prévention du VIH et dans la foi.

Lea Baroudi

Lea Baroudi est une médiatrice de paix qui utilise l’art, la culture et l’entreprise sociale pour offrir à la jeunesse libanaise la possibilité de se forger un avenir en dehors de l’extrémisme violent et du sectarisme. Elle est cofondatrice et directrice de MARCH Liban depuis 2012, une organisation à but non lucratif qui se concentre sur la résolution de conflits sectaires, la consolidation de la paix durable, y compris le programme sur les femmes, la paix et la sécurité.

Luiza Wosgrau

Luiza Wosgrau est une entrepreneure sociale brésilienne et son but est de transformer son pouvoir en impact, en travaillant avec des causes socio-environnementales. Elle est actuellement gestionnaire des communications à l’Institut d’éducation civique Politize!, une organisation non partisane et à but non lucratif qui s’attaque à la polarisation au Brésil en dispensant une éducation politique gratuite et impartiale, en formant des leaders civiques pour résoudre les problèmes de politique publique et en formant des enseignants pour qu’ils éduquent les jeunes à devenir des citoyens engagés.


Ateliers

La première journée de la Semaine du Prix, le personnel du Centre a accueilli les lauréats et lauréates du Prix à son siège social situé au 330, promenade Sussex, pour les rencontrer et parler de pluralisme. Cet atelier avait pour but d’introduire les lauréats à la mission du Centre et au cadre du pluralisme et d’engager un dialogue entre les lauréats sur la signification du pluralisme dans leur travail. Une cérémonie de bienvenue a été donnée par l’aînée Verna McGregor, Algonquine – Omamawinini de la Première Nation Anishinabeg de Kitigan Zibi près de Maniwaki, au Québec. Verna a travaillé avec les aînés à la tenue de symposiums en langue Algonquine et de rassemblements autochtones traditionnels.

À l’approche de la fin de la Semaine du Prix, le personnel du Centre a organisé un atelier supplémentaire qui a permis aux lauréats et lauréates d’échanger davantage sur leur travail, les obstacles, les défis et les solutions efficaces.


ÉVÉNEMENTS PARTENAIRES

En conversation avec les lauréats du Prix mondial du pluralisme 2023

Femmes, paix et sécurité : défis et stratégies

Le mercredi 15 novembre 2023, le Centre a organisé une discussion avec les lauréates du Prix mondial du pluralisme 2023 Esther Omam, Lea Baroudi et Oday Karsh, qui dirigent des mouvements de la société civile qui cherchent à bâtir des sociétés inclusives et pacifiques dans leurs communautés.

Mots d’ouverture ont été prononcés par:

  • Meredith Preston McGhie, secrétaire générale du Centre mondial du pluralisme
  • Jacqueline O’Neill, ambassadrice du Canada pour les femmes, la paix et la sécurité

En s’appuyant sur leurs expériences vécues et professionnelles, les lauréats ont discuté des défis et des stratégies dans la mise en œuvre du programme sur les femmes, paix et sécurité.


Naviguer les identités et la foi queer : des espaces pour l’inclusion et le pluralisme sont-ils possibles ?

Organisée en partenariat avec l’Église Unie du Canada et le Réseau Dignité Canada, cette table ronde sur l’intersection de la foi et de l’identité queer mettait en vedette la révérende Toni Kruger Ayebazibwe du Réseau interconfessionnel mondial pour les personnes de tous les sexes, de toutes les orientations sexuelles et de toutes les identités et expressions de genre (GIN-SSOGIE).

Le panel a eu lieu le 15 novembre 2023 au Centre national des Arts à Ottawa et a exploré la spiritualité comme un outil pour reconnaître, protéger et soutenir les droits humains de tous. Les participants comprenaient :

  • Doug Kerr, directeur général, Réseau Dignité Canada (modérateur)
  • Jane Thirikwa – Coordonnatrice de programme, Global Advocacy 2SLGBTQIA+, Église Unie du Canada (panéliste)

CÉRÉMONIE DE REMISE DU PRIX

Le fait saillant de la semaine a été la cérémonie de remise du Prix tenue à Ottawa le 14 novembre à la Délégation de l’imamat ismaïli. Accompagné des membres du conseil d’administration du Centre, notre secrétaire général, Meredith Preston McGhie, et le président du jury, M. Marwan Muasher, Ph.D., ont remis le Prix à trois lauréats et à sept mentions d’honneur. Une cérémonie de bienvenue a été donnée par l’aînée Claudette Commanda, et des mots d’ouverture ont été prononcés par Meredith Preston McGhie et la Princesse Zahra Aga Khan, membre du coseil.

Regardez la cérémonie!